Kiffer le chemin vers ses rêves !

13 juillet 2021

Weostara - Publication d'article
Quand on a un rêve ou un objectif en tête, on avance sur le chemin les yeux rivés sur l'arrivée... Cet audio est une invitation à regarder nos pieds et le paysage et ainsi kiffer le chemin !

Juliette Legras · Ca t’est déjà arrivé de kiffer le chemin ?

Bonjour ! Est-ce que vous allez bien aujourd’hui ?
J’avais envie de vous partager une phrase qui a changé mon quotidien.

En faisant en fait les sondages les questionnaires pour connaître par les situations des femmes éco-conscientes qui ont envie de d’avoir un métier et un projet impact écologique positif, et en tout cas un métier de sens, j’ai beaucoup entendu :

  • « je sais pas choisir en fait je suis curieuse de tout »
  • « comment t’as su toi que c’était ta voie, que tu faisais la bonne chose »
  • « je t’envie que tu es trouvé enfin quelque chose qui te qui te passionne pour lequel tu as envie de te lever tous les matins »
  • « j’aimerais bien trouver réellement le métier qui est fait pour moi et enfin je me sentirais bien à ce moment-là »

Alors le problème quand on cherche sa voie, c’est qu’on pense qu’on sera heureuse, complète et épanouie QUE à partir du moment où on aura trouvé notre « mission de vie ». Alors vous ne me voyez pas mais, je fais des guillemets avec mes doigts pour « mission de vie ». Bonjour la pression ! Je préfère parler d’intention de vie, que de mission de vie. C’est d’ailleurs un point que j’aborderai en début d’accompagnement OstaräSense.

Dans tout ça, ce qui est important dans le résultat qu’on souhaite avoir, dans l’objectif qu’on se fixe de trouver le job « de nos rêves », c’est le chemin ! C’est le changement interne qui s’opère en nous pour arriver à cet objectif-là, celui qu’on a envie d’atteindre. L’important, c’est vraiment la personne que je vais devenir en chemin pour atteindre l’objectif de « job de rêve ». C’est en tout cas ce que je vous propose aujourd’hui ; de considérer à kiffer le chemin !

Vous avez déjà dû probablement l’entendre dans d’autres podcast ou bien d’autres personnes, le fait de lâcher prise un peu sur le but mais de kiffer le chemin. C’est quelque chose que je me suis beaucoup répété depuis que j’ai commencé ma création d’entreprise en décembre. En fait j’étais assez stressée tous les jours depuis que j’avais quitté mon job, fini les formations… Et je me suis « mince ! ce n’est pas du tout ce que je pensais ressentir quand j’atteindrai enfin le stade de l’entreprenariat qui me fait rêver depuis très longtemps ! » même si j’avais pas à la base projet spécifique.

C’est pour cela que je vous le propose aujourd’hui. J’aurais aimé me le dire plus tôt, dès que j’ai commencé en fait à réfléchir à changer de vie professionnelle en en 2018 – et même depuis toujours – j’aurais aimé me dire « kiffe le chemin ! ». C’est vraiment une invitation aujourd’hui, parce que quand on se dit vraiment comment ils font tous ces gens qui réussissent à trouver ce pour quoi ils sont faits ? – encore une fois il y a pas un truc pour lequel on est fait je pense mais c’est quelque chose que que j’aborderai aussi plus tard – Et quand on dit ça en fait on est dans une certaine énergie, qui est plutôt l’énergie de l’envie et c’est on est en fait à un endroit de résistance. Quand on est dans l’envie, ça signifie qu’on refuse le chemin. Alors il peut y avoir différentes raisons. Ça peut être tout simplement l’impression que ça va nous prendre trop de temps, trop d’énergie, nos croyances aussi. La croyance qu’on ne mérite pas, d’autres croyances qui nous limitent. Ça peut être un entourage qu’on estime peu favorable, ou des circonstances notre situation actuelle qu’on estime peu favorable. Peu importe la raison en fait, le simple fait de se dire ça va nous mettre dans une énergie d’envie et c’est une forme de résistance à changer.

Quand on est aussi dans cette énergie-là, on est okay avec le résultat qu’on voudrait avoir, mais finalement, on n’est pas prêt à faire le chemin jusque-là. Alors, quand on atteindra cet objectif qui nous apporte ce fameux bonheur… l’émotion qu’on attendait n’est pas là ! Surprise, c’est parce que le chemin n’a pas été parcouru.

Je vais faire une analogie – je vais souvent faire des analogies sur les relations amoureuses vous verrez dans l’accompagnement OstaräSense, j’aime beaucoup ça parce que je pense que c’est des situations qui sont à peu près universelle, ou en tout cas qui sont plus émotionnelle et du coup qui me parle plus et qui peuvent parler aussi au plus grand nombre, donc j’aime bien faire des analogies entre la vie pro et la amoureuse. Ce que je voulais dire, c’est par exemple quand on veut être en couple, qu’on ne souhaite plus être célibataire, et qu’on veut être en couple avec quelqu’un de bien, qui soit comme ci, comme ça, qui était les mêmes valeurs que nous. En fait, tant qu’on a pas fait notre chemin intérieur, tant qu’on n’est pas OK avec soi-même, le bonheur ressenti lorsqu’on rencontrera cette personne n’est pas à la hauteur de l’espoir qu’on avait. Car la personne qu’il fallait que je devienne pour accueillir cette joie, ce bonheur n’est pas, je suis pas encore cette personne.

Alors, je vais remettre en question la circonstance, la situation, la personne… je peux remettre en question plein de choses… ça ne change pas le fait que si je n’ai pas parcouru le chemin avant de rencontrer cette personne, c’est là où je vais continuer à être, soit dans la souffrance, ou dans juste la démotivation, ou pas à ma place – en tout cas pas me sentir à ma place – et c’est peut être fort ce que je vais dire, mais je pense que c’est la même chose pour trouver sa voie professionnelle qui ait un sens pour soi. Le chemin c’est aussi ce qui fait le résultat. En fait, il n’y a pas de bons ou de mauvais chemin… comme le dis le scribe ! Mais en plus c’est vrai ce qu’il dit xD Il y a des étapes, il y a des belles rencontres, il y a des détours, on peut essayer un chemin, puis un autre et finalement en emprunter un troisième, ou alors faire demi-tour….

Vraiment mon invitation aujourd’hui c’est de vous inviter à kiffer le chemin de kiffer les détours pour arriver au résultat que vous souhaitez et accepter que peut être ce résultat il sera différent de ce que vous attendiez, de ce que vous imaginiez à la base.

Et de mon côté, ce que j’ai envie d’être à travers mes accompagnements, c’est d’être une personne sur ce chemin que vous parcourez. Je serai une personne en miroir en fait, qui marche à vos côtés sur un bout de chemin – pas sur tout le chemin bien sûr – mais sur un bout de chemin et qui vous renvoie une image, qui fait effet miroir pour vous apprendre à vous observer, à voir ce qui est important pour vous, ce qui est important et juste de faire un instant T. Je ne suis pas là pour vous dire d’emprunter tel ou tel chemin, je ne conseille pas mais vraiment je vous accompagne pour vous écouter et pour vous apprendre à vous écouter, à vous affirmer sur le chemin et à potentiellement emprunter un chemin qui n’est pas tout à fait le chemin initial, mais qui finalement est un détour nécessaire pour arriver au résultat que vous souhaitiez.

Pour clôturer ce petit mot, je vous invite à vous poser cette question : est-ce que vous avez déjà kiffer le chemin par le passé ? en lâchant prise sur le résultat ? Est-ce qu’il y a un moment, un souvenir ? Comment vous vous sentiez à ce moment-là ? Et j’ai aussi envie de vous proposer de réfléchir, avec votre cerveau en tâche de fond, comment aujourd’hui vous pourriez simplement kiffer le chemin ?
J’espère que ça vous inspirera et je suis très contente de vous partager ça aujourd’hui et je vous souhaite une très très belle journée et je vous dis à bientôt !

Partager cet article

Je trace ma ligne de vie pour me donner confiance dans mon évolution pro de sens et à impact !

Je suis Juliette

Je suis Juliette

Coach certifiée et facilitatrice du changement vivant. J’accompagne les femmes éco-conscientes dans leur évolution professionnelle vers un métier à impact écologique positif.

Qui-suis-je ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *